artistique

Astrid Mayer, danseuse & chorégraphe

En parallèle à une formation professionnelle pour danseurs auprès de Kilina Crémona, elle obtient un Master Direction de projets culturels à l’Université Lumière Lyon 2, mention anthropologie. Elle poursuit sa formation chorégraphique au Centre de Formation Danse désoblique auprès de nombreux pédagogues : Blandine Martel-Basile, Laure Buathier, Jordi Gali, Ingrid Florin, Frédéric Cellé, David Drouard….En 2009, elle co-fonde la compagnie L.a.B.S à Bourg-en-Bresse avec Lucie Paquet, et dirige artistiquement T’en veux en corps ? festival indiscipliné de danse contemporaine en partenariat depuis 2016 avec le théâtre de Bourg-en-Bresse, scène conventionnée. Depuis toujours, son envie et sa nécessité de partage, l’amènent à aborder la danse sous différents angles complémentaires, la mise en place de créations partagées, la transmission, l’interprétation et l’écriture chorégraphique. Depuis 2016, L.a.B.S se réinventent et devient groupe nuits. Astrid continue l’aventure seule. Le fonctionnement de la compagnie se modifie, souhaitant que les projets de créations, qui mêlent intimement danse, cirque, musique, scénographie, soient inventés en complicité avec d’autres artistes… Parallèlement, elle est interprète pour les compagnies Lily Kamikaz, la Fabrique fastidieuse et désoblique.

Raphaël Billet, acrobate & danseur

Il fait ses débuts loin du cirque, mais sur des tatamis où il passera plus de 10 ans. C’est dans ces lieux qu’il débutera ses premières expérimentations acrobatiques. En 2013, il intègre ACaPA (Tilburg, Pays-Bas) où il se formera et se spécialisera en acro-danse notamment aux côtés d’Alexander Vantournhout. Dans une recherche d’hybridation entre l’acrobatie et la danse, cherchant les chemins le menant à un mouvement moins virtuose et plus organique, plus humain. Détournant des préceptes de l’acrobatie comme la chute et la lutte incessante contre la gravité.Afin d’avoir toujours plus d’outils pour affiner son moyen d’expression à la croisée du cirque, de la danse et du jeu, il n’a de cesse de se former auprès de performeurs de différents horizons (Jos Baker, David Zambrano, Jan Steen, Laly Ayguade…)Il collabore à plusieurs reprises en tant qu’interprète avec L.a.B.S (Rhône-Alpes). Puis en 2017 il prend part au groupe nuits en apportant son regard chorégraphique et en devenant complice dans les créations d’Astrid Mayer (directrice artistique). En parallèle, il est interprète au sein de la compagnie fearless rabbits ainsi qu’aux côtés d’Alexander Vantournhout et Bauke Lievens.

Grégory Robardet, comédien & danseur

Il est d’abord comédien formé par l’ACTEA, Caen (2002/2005) et Co-fondateur de la KOA Cie où il intervient essentiellement comme créateur sonore (Kantate au clair de lune, Danaïdes).Dès 2005, il travaille à «la générale» de paris comme comédien avec la compagnie Asymétrique (Nulle part être, intimité 01) et développe parallèlement une activité d’intervenant (explorations théâtrales, ateliers de création). Son intérêt pour le «corps», développé notamment lors de rencontres avec the workcenter of J.Grotowski/T.Richards et Min Tanaka, le mène a intégrer la formation «De l’interprète à l’auteur» (2009/2010) au CCN de Rillieux. Aujourd’hui, il mène son propre projet dans l’espace public et Il travaille également pour les compagnies Maguy Marin (May-B), Ballon vert.

Romain Joubert, musicien & compositeur

Il se forme au conservatoire de Jazz de Bourg-en-Bresse et à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne. Son ouverture d’esprit lui a permis de toucher à un large panel de styles, du rock au jazz en passant par la funk, le swing, la variété, la musique expérimentale, la musique à l’image, l’électro, la fusion… Son intérêt s’élargit à d’autres disciplines comme le théâtre, la danse et tout ce qui relie l’art à la vie. Il est notamment l’auteur d’un ciné-concert Nanouk l’esquimau et travaille avec la cie Lu2.

Sandrine Roldan, danseuse & comédienne

Elle est d’abord gymnaste, puis se forme en danse contemporaine au conservatoire régional de Lyon. Après l’obtention d’un master 1 en psychologie à Lyon,elle poursuit sa formation de danseuse au CFDd à Oulllins et intègre la compagnie qui l’a formé.Elle développe ensuite sa recherche de la danse dans la théâtralité, se forme en clown et en théâtre, ainsi qu’aux arts du cirque. Enrichies de nombreuse expériences en compagnies de théâtre, danse et cirque, elle choisit désormais la voie de la pluridisciplinarité, et rejoint le groupe nuits dans ses projets artistiques et de médiation.

 

Garance Li, photographe & vidéaste

Garance Li entre à l’école de photo des Gobelins, à Paris, après une licence de cinéma. Son travail personnel est aujourd’hui en partie argentique, affirmant ainsi l’importance de “faire” : accompagner le processus photographique de A à Z, de la prise de vue au tirage, fabriquer un objet photographique artisanal. Son travail numérique est une tentative de lâcher prise, laissant la part belle à l’improvisation, au hasard, à l’errance, principalement la nuit, où la maîtrise technique est difficile, voire impossible, et où il s’agit plus de ressentir que de voir. La photographie révèle alors ce que la rétine humaine ne peut analyser, une vision nocturne presque animale.

Depuis quelques années, elle s’intéresse également au mouvement par le biais de la photo ou de la vidéo, questionnant non seulement celui du sujet, mais également le rapport du photographe à l’espace, à son corps, à son sujet, et son implication. Elle accompagne ainsi les projets de danseurs et de chorégraphes, et se spécialise dans la photographie de danse. Elle enrichit également son travail de photographe par d’autres pratiques artistiques telles que la danse, la gravure ou l’écriture.