Musique à Babylone

Musique à Babylone est un évènement en collaboration avec la Mairie de Saint-Genis-Pouilly qui allie la fête de la musique et le spectacle déambulatoire, Princesse de Babylone, dirigé par groupe nuits sur les bords de la rivière du Lion.

 

PRINCESSE DE BABYLONE  

D’après l’adaptation libre du conte de Voltaire La Princesse de Babylone
Balade artistique : théâtrale, chorégraphique & sonore
Création partagée 2019

La princesse de Babylone est un projet participatif. Depuis janvier 2019, des associations, des élèves de collège et primaire et des participants amateurs se réunissent avec groupe nuits pour créer ce spectacle plein d’humour et de poésie.
Cette promenade artistique mêle danse, musique et théâtre. Vous serez guidés sur les bords du lion à la découverte de 7 spectacles d’une durée moyenne de 7min. En partant du gymnase du Lion, la déambulation vous mènera jusqu’à l’avenue de la république où les concerts de la fête de la musique auront déjà commencé. Une dernière scène, le grand bal final, conclura notre spectacle sur la place de la mairie à 20h30.

Venez nombreux et laissez-vous guider à travers les aventures et les découvertes d’Amazan et de Formosante !

Durée 1h
Spectacle Gratuit
Départ au Gymnase du Lion
Horaires de départ : 17h30, 17h45, 18h, 18h15, 18h30, 18h45 et 19h.
(49 personnes max par groupe)

Réservation :
musique.babylone@gmail.com ou 09 84 02 58 33 (en cas d’absence n’hésitez pas à laisser un message avec votre nom, l’horaire de réservation et le nombre de places souhaitées).

Distribution :
Création collective impulsée par Astrid Mayer
Comédien : Grégory Robardet
Danseuses : Astrid Mayer, Sandrine Roldan, Raphaël Billet, Elma Guillaud
Musicien : Romain Joubert
Régisseur général : Valentin Evieux
Participants amateurs : élèves de collège Jacques Prévert, élèves de l’atelier théâtre du collège de Prévessin, 2 classes de CE1/CE2 de l’école Bobylapointe et des particuliers curieux de découvrir la danse et de partagée cette expérience de création avec groupe nuits.
Partenaire : Free Street Parcours
Et de nombreux bénévoles pour vous guider et assurer le bon déroulement de l’évènement.

Cette création partagée est financé par la commune de Saint-Genis-Pouilly

Pour mes plus curieux, voici quelques informations du le conte du Voltaire :

Les personnages principaux
Bélus, roi de Babylone
Bélus, roi de Babylone, est le père de Formosante, une jeune princesse sublime. Il veut la marier au meilleur des hommes.

Formosante, fille du roi
Formosante est la princesse de Babylone. Sa beauté est telle que des hommes parcourent des milliers de kilomètres pour l’apercevoir.

Amazan, le bel inconnu
Amazan est un jeune homme d’une extraordinaire beauté, doté de grandes qualités.

Les thématiques développées
le voyage, le déplacement, la découverte, l’aventure
la recherche d’un amour fantasmé au delà des frontières
l’infidélité, le défi, les actes manqués

Résumé du roman :
Bélus, roi de Babylone, est le père de Formosante, une jeune femme à la beauté incroyable. Il souhaite trouver le meilleur parti pour sa fille. Un oracle lui a indiqué que cet homme devait cumuler un grand nombre de qualités, et qu’il devait impérativement parvenir à tendre l’arc de Nembrod.
Bélus organise ainsi une cérémonie devant le public babylonien où il accueille trois prétendants : le roi d’Égypte, le roi des Indes et le roi des Scythes. Il leur soumet plusieurs épreuves pour tester leur force et leur bravoure. Parmi ces défis figure celui consistant à bander l’arc de Nembrod. Aucun des trois hommes n’y parvient. Un jeune homme inconnu, d’une grande beauté, se manifeste dans le public en indiquant que l’arc a été construit sur ses terres. Ainsi, il explique que sans connaître la manière exacte de le tendre, les rois ne pouvaient en aucun cas réaliser l’exploit, en dépit de leur force. Il montre comment procéder et parvient à tendre l’arc. Formosante est touché par la beauté et l’humilité de ce jeune homme. Ensuite, seul le roi des Scythes se montre courageux à l’heure d’aller affronter le lion. Il mène un combat épique, mais au moment même où la malchance le rend impuissant face à la bête, l’inconnu bondit, neutralise habilement le fauve et le tue avec facilité.
Formosante, comme le reste du public, est complètement éblouie par cet homme qui lui décline également un poème. Cependant, l’inconnu est berger et Bélus ne remarque donc pas qu’il pourrait convenir à sa fille. Malheureusement pour elle, il doit en plus partir précipitamment : il a été informé du décès de son père et doit revenir chez lui, au royaume des Gangarides.
Bélus ne sait pas vraiment quoi conclure de cette journée où les trois prétendants ont échoué. Il retourne voir un devin qui lui précise que sa fille trouvera son futur époux si elle voyage dans le monde. Bélus interprète cette consigne par la nécessité pour la princesse de faire un pèlerinage.
Formosante discute avec sa cousine Aldée. Elle est troublée par ce jeune inconnu nommé Amazan et sa cousine lui rappelle que seul lui est parvenu à accomplir toutes les prédictions initiales de l’oracle. Elle veut aller le retrouver.
Formosante quitte Babylone. Lors d’un arrêt dans une auberge, le roi d’Égypte la retrouve. Il lui fait comprendre qu’elle sera à lui dès cette nuit, car elle a osé le dédaigner. Formosante met en place un habile stratagème afin de lui faire croire qu’il va parvenir à ses fins et s’échapper ensuite pendant la nuit. Durant cette soirée, elle doit feindre d’apprécier sa compagnie et devra même l’embrasser, à contrecoeur, pour ne pas éveiller de soupçons. Formosante réussit ainsi à s’enfuir et part à la recherche d’Amazan.
Arrivés au royaume des Gangarides, ils rencontrent la mère du jeune homme. Elle est très peinée par le décès de son époux et le départ de son fils. En effet, elle explique à Formosante qu’Amazan a voulu rejoindre la princesse pour lui déclarer sa flamme. Seulement, lorsqu’il est entré dans l’auberge où elle se trouvait, il l’a vue en train d’embrasser le roi d’Égypte. Cette vision l’a bouleversé et il a décidé de voyager pour faire face à cette déception. Formosante est abasourdie par la nouvelle. Elle relate à la mère du jeune homme qu’il s’agissait d’un baiser forcé et qu’elle est très éprise de son fils. La mère d’Amazan la croit, puis elle lui raconte l’histoire de sa famille et constate qu’en fait Amazan est son cousin.
Durant plusieurs semaines, Amazan voyage sans cesse. Formosante le recherche avec assiduité. Malheureusement, à chaque fois qu’Amazan séjourne quelque part, il déserte le lieu peu de temps avant l’arrivée de Formosante. lls se croisent même de très près, sans le savoir, dans deux bateaux aux directions opposées : l’un se rendant sur l’île d’Albion, l’autre la quittant.
Partout où il passe, Amazan découvre des populations et des coutumes différentes qu’il goûte avec curiosité. Les femmes sont toutes séduites et lui font de nombreuses avances. Le jeune homme y résiste par fidélité envers son amour pour Formosante. La princesse l’apprend et s’en réjouit. Rassurée, elle a hâte de le rejoindre.
Cependant, au bout de plusieurs voyages dans le monde, Amazan finit par céder à la beauté d’une Française. Cette fois-ci, Formosante le retrouve, mais ce sera dans les bras de cette autre femme. Elle est complètement brisée par cette vision et le quitte sans ménagement, malgré la déclaration d’Amazan et ses multiples excuses pour son comportement. Il s’est égaré et le regrette fortement. La princesse revient en direction de Babylone, partagée entre la peine et la rancœur.
Lors de son retour, elle se fait arrêter, prise pour une sorcière. Alors que des croyants veulent la brûler vive, Amazan la sauve. Formosante lui pardonne et leur amour mutuel peut enfin s’exprimer. Amazan monte ensuite une armée pour revenir avec elle à Babylone, car les trois rois ont envahi la cité, le roi des Scythes s’étant rapproché d’Aldée. Amazan est le plus fort à son retour et il devient l’héritier du trône. Le mariage entre les deux amants est célébré avec faste et joie à Babylone.
À travers cette histoire d’amour entre deux magnifiques amants, Voltaire distille de nombreux messages entre les lignes Les personnages voyagent autour du monde et rencontrent de nouvelles cultures avec des systèmes politiques idéalisés ou caricaturés. Le philosophe dénonce notamment l’ignorance et la dangerosité des extrémistes religieux.